Une gare, un dépôt, un port

Le port de Calais est par excellence le point de transit des voyageurs à destination (ou en provenance) de Londres, en raison du temps minimum exigé pour la traversée entre Douvres et Calais.
En août 1866, la Compagnie du Nord dans le but de faciliter de plus en plus les relations internationales et sur le voeu exprimé par les gouvernements français et anglais met en service une voie spéciale de 1 475 m de longueur partant de la gare de Calais et aboutissant au quai de marée. Les voyageurs sont conduits au point même de la jetée où accostent les steamers.
Une gare maritime provisoire (simple halle en bois) est établie en 1882. Elle est remplacée en 1888-1889 par une gare monumentale, spécialement affectée au service des voyageurs, oeuvre de Sidney Dunnett.
Inaugurée le 21 octobre 1889, elle comprend un buffet-hôtel au nom fort peu original de Terminus Hôtel, mais réputé pour ses chambres confortables à prix modiques. Les 4 km de l'embranchement maritime sont livrés à l'exploitation le 15 janvier 1889. A la fin du siècle, les paquebots mis en marche soit par la Compagnie du Nord soit par la Compagnie du London Chatham accomplissent la traversée, de jetée à jetée, en moins d'une heure. Un service régulier de trois voyages chaque jour, à heures fixes (matin, après-midi et nuit) dans chaque sens, permet un trajet de Paris à Londres (et vice et versa) en sept heures, quel que soit l'état de la mer. Et Calais devient le point de départ des grands trains nationaux ou internationaux, trains ordinaires ou trains de luxe.
// ' );popup.document.close();">Cliquez pour agrandir l'image
Calais. La gare maritime - LL 36 - cachet postal 1913

Le Calais-Méditerranée-Express

Mis en service en 1889, le Calais-Méditerranée-Express relie Londres, Douvres, Calais, Paris et Nice.
A l'origine, les voitures sont encore aux toutes premières techniques de la caisse en bois posée sur un châssis en métal. La caisse est pour ces voitures de grand luxe sur bogies, en bois de teck vernis.
En 1922, la CIWL met en circulation de nouvelles voitures de couleur bleue qui révolutionnent non seulement le confort sur rails mais aussi la sécurité. Ce sont les premières voitures tout acier à circuler en France. Tous les rivets de la caisse sont à tête fraisée, et sont donc invisibles, donnant un aspect lisse et net.
Peu à peu il est surnommé le Train Bleu ou, plus familièrement, le Bleu par ses habitués.
Au départ de Calais maritime, la Flèche d'Or assure l'acheminement de voitures lits du Calais-Méditerranée-Express et du Rome-Express
La liaison entre la gare du Nord et la gare de Lyon se faisant par la Petite Ceinture.
Cliquez pour agrandir l'image
Calais Maritime - La gare et ses quais - Embarquement à bord du bateau "Le Nord" Derrière, le Yacht Royal "L'Alexandra" - 1909
Phot-Edit, O. Lefebvre Calais; 431

Le Simplon-Oberland-Express

Il relie quotidiennement Londres, Calais, Paris, Milan, Venise et Trieste, toute l'année, ainsi que Berne et Interlaken l'hiver. La liaison entre la gare du Nord et la gare de Lyon se faisant par la Petite Ceinture.
Cliquez pour agrandir l'image
Calais. Gare maritime - B.F., Paris; 46

Le Peninsular-Express (train de luxe de la Malle des Indes)

Mise en service le 18 juillet 1890, il relie chaque semaine Londres, Douvres, Calais, Turin, Alexandrie, Bologne, Ancone et Brindisi où est assurée la correspondance avec le paquebot de la Malle des Indes.
Ce train, empruntant la Grande ceinture, n'entre pas à Paris-Nord.
Cliquez pour agrandir l'image
Calais. La gare maritime - LL 16

Le Marseille-Bombay-Express

Il relie chaque semaine Calais à Marseille, où il est en correspondance avec les paquebots de la compagnie P.& O. (Peninsular & Oriental Co.) à destination de l'Egypte et des Indes.
Cliquez pour agrandir l'image
Photo Carpot
A la fin de la seconde guerre mondiale, les infrastructures du port de Calais ont subit des dommages importants.
Arrêté en 1939, la Flèche d'Or reprend son service derrière la 2-231 E 17, le 15 avril 1946. Une gare maritime provisoire est mise en service à cette occasion.
Une nouvelle gare maritime, dont la construction débute en 1954, sera progressivement mise en service entre 1956 et 1958.
Cliquez pour agrandir l'image
Cérémonie du 15 avril 1946 à l'occasion de la remise en marche du train rapide Flèche d'Or.
Photo : collection La Vie du Rail D.R.
Cliquez pour agrandir l'image
La Flèche d'Or en correspondance avec le bateau Invicta pour Douvres.
La 2-231 E 32 à Calais maritime.
Photo : Yves Broncard D.R.
Le 21 janvier 1995, le dernier train quitte la gare de Calais maritime.
En 1996, les installations ferrées de la gare de Calais maritime sont définitivement supprimées.
Le bâtiment accueille aujourd'hui les services de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Calais ainsi qu'une compagnie de navigation transmanche.


<b>Calais maritime</b>


Contactez l'auteur christian.aizel@wanadoo.fr